Sélectionner une page
La préfecture de l’Essonne vient de réquisitionner le gymnase de Boussy-Saint-Antoine pour accueillir près de 62 migrants. Le gouvernement continue sa politique d’éparpillement de clandestins sur l’ensemble du département.
Cette priorité étrangère est totalement injuste à l’égard des Essonniens vivant en dessous du seuil de pauvreté, et dans des conditions insalubres et de grande précarité sociale ! Ce sont nos compatriotes SDF et mal logés qui devraient faire l’objet de toute l’attention des pouvoirs publics.
Il est absolument scandaleux que l’État utilise l’argent des contribuables pour loger des migrants. La place des clandestins n’est pas dans des gymnases ou dans des hôtels, mais dans des charters pour être renvoyés dans leur pays d’origine.
Une politique de bon sens doit être menée pour lutter contre la submersion migratoire : supprimer les appels d’air en retirant de notre droit toute possibilité de régularisation des clandestins, revoir le droit d’asile dévoyé de sa philosophie d’origine devenu aujourd’hui une filière d’immigration massive, et expulser systématiquement les illégaux présents en France.