Sélectionner une page

Date de l’article : 21 février 2018

DEUX tentatives de meurtre en DEUX jours dans l’indifférence totale du gouvernement !

Un détenu qui avait déjà fait l’objet de deux signalements pour confection d’arme artisanale et passage à l’acte imminent a agressé violemment ce mercredi un surveillant pénitentiaire de la prison de Fleury-Mérogis en lui assénant un coup de lame au visage. Un autre surveillant pénitentiaire avait été, lui, étranglé mardi par un détenu.

Ces attaques brutales de deux surveillants pénitentiaires de la prison sont une nouvelle étape franchie dans l’ultraviolence. Ce sont des tentatives de meurtre. La situation est alarmante et intenable ! La sécurité physique du personnel pénitentiaire est chaque jour encore un peu plus menacée.

Encore combien de temps le gouvernement va-t-il tolérer ces zones de non-droit à l’intérieur des établissements pénitentiaires où les voyous se sentent en totale impunité ?

Combien de surveillants pénitentiaires devront être encore pris pour cible avant que le gouvernement agisse concrètement ..?

Les surveillants pénitentiaires attendent une réelle prise de conscience du gouvernement, des mesures concrètes, un véritable plan carcéral, afin qu’ils puissent exercer leur mission en toute sécurité.

Audrey Guibert,

Déléguée départementale,

Conseillère régionale d’Ile-de-France,

Conseillère municipale de Savigny-sur-Orge